8 choses à faire à Bogota

Trop souvent oubliée lors des voyages en Colombie, Bogota (la capitale), nous a pourtant beaucoup plu. Nous y étions en mai, au début de la saison des pluies. Voici notre top 8 des choses à faire Bogota.

1 – Parcourir la ville en vélo le dimanche matin

Le vélo est un sport très apprécié en Colombie. Le dimanche matin, les bogotanais se retrouvent pour faire du vélo dans les rues de la capitale qui sont fermées à la circulation des voitures. De nombreux stands proposent leurs services au bord de la route : des réparateurs de vélo, mais également des vendeurs de fruits frais.

Les vélos à Bogota le dimanche matin

2 – Se balader au marché de las Pulgas le dimanche matin

Situé sur la place de Usaquen, le marché de las Pulgas est présent tous les dimanches matin. Vous pouvez y acheter de l’artisanat colombien de qualité : des bijoux, du cuir, des antiquités, etc. L’ambiance y est très détendue et il est possible de manger sur place. N’oubliez pas de négocier les prix : de 25% à 50% de moins.

Compter 1h de bus (bus M80 ou L80) à environ 1€ le ticket aller pour s’y rendre depuis le centre historique.

Marche de las Pulgas

3 – Visiter gratuitement les musées de Bogota

Bogota regorge de nombreux musées très intéressants. Certains sont gratuits en permanence et d’autres seulement le dimanche. Voici les immanquables selon nous.

Le musée de l’or

Le musée de l’or est un incontournable de la ville. L’entrée coûte 4000 COP (1,3€) et est gratuit le dimanche. Il présente un nombre exceptionnel d’objets en or, il permet d’en apprendre plus sur le travail des métaux, les croyances et les religions des civilisations pré-colombiennes. Mieux vaut faire la visite guidée, sinon cela devient rapidement un enchaînement d’objets certes magnifiques, mais difficiles à comprendre. Ouvert tous les jours de 9h à 18h ; sauf le dimanche seulement de 10h à 16h. Visite gratuite à 11h00.

Musée de l’or de Bogota

Le musée de l’histoire de la police

Le musée de l’histoire de la police est gratuit et il se visite uniquement accompagné d’un jeune policier qui, pendant 1h, fait la visite guidée en espagnol ou en anglais. Il présente de nombreux objets ayant appartenu aux barons de la drogue, notamment le célèbre Pablo Escobar. La visite est extrêmement intéressante ! Fermé le lundi, il est ouvert du mardi au dimanche de 8h à 17h.

Affiche de recherche de Pablo Escobar au musée de l’histoire de la police de Bogota

Le musée Botero

Le musée Botero contient une collection de nombreuses œuvres données à la Colombie par l’artiste Fernando Botero, dans le but de diffuser les arts et la culture dans son pays. Principalement dédié à ses œuvres (peintures et sculptures), il y a également des œuvres d’artistes mondialement connus tels que Dali, Miro ou Picasso. L’artiste a souhaité que le musée soit entièrement gratuit, alors profitons-en ! Botero est un artiste extrêmement connu en Colombie, impossible de passer à côté de ses sculptures qui sont exposées sur toutes les grandes places du pays. Sa spécialité est de représenter des personnes ou des animaux aux dimensions disproportionnées. Fermé le mardi, il est ouvert les autres jours de 9h à 19h (10h à 17h le dimanche).

Mona Lisa selon Fernando Botero

Le musée de l’émeraude

La Colombie est le premier pays exportateur d’émeraudes. En effet il y a beaucoup de mines dans le pays et les plus belles pierres viennent de Colombie. Un musée y est consacré, il est parait-il très intéressant, mais nous n’avons pas eu le temps de le visiter.

4 – Visiter le centre historique : le quartier de la Candelaria

Comme souvent, le meilleur moyen de découvrir à moindre frais les villes et de participer à un free walking tour. Cette visite guidée, de 2 à 3h est très intéressante et permet de faire le tour du centre-ville accompagné d’un habitant de Bogota. Le tour est en anglais et il faut laisser un pourboire à la fin. Plus d’informations sur les horaires et le lieu de rendez-vous sur leur site web : http://freetourbogota.com/.

5 – Goûter les spécialités culinaires de Colombie

  • L’arepas, sorte de galette de maïs, est très prisée des colombiens, le prix est très abordable et il y a différentes saveurs suivant les régions.
  • L’ajiaco. C’est une soupe traditionnelle de Bogota. Elle est composée principalement de poulet et de maïs. C’est très bon mais pas très léger !
  • La Bandeja Paisa. C’est une assiette composée de haricots rouges, de riz, de porc et de banane plantin. Prévoyez d’avoir très faim pour venir à bout de l’assiette !
Bandeja Paisa

6 – Observer les artistes de rue sur la Carrera 7

A partir de la place Bolivar s’étend sur plusieurs centaines de mètres, une grande rue piétonne : la carrera 7. Beaucoup d’artistes de rue sont présents quotidiennement pour amuser les nombreux passants et gagner quelques Pesos : joueurs de violon, caricaturistes, danseurs de tango, marionnettistes, vendeurs de fruits ou d’artisanat, et bien d’autres encore. C’est un endroit où il fait bon se balader.

Vendeur de mangue sur la carrera 7 à Bogota

7 – Admirer Bogota d’en haut depuis le Cerro Monserrate

Dominant la ville, le Cerro Monserrate permet d’avoir une magnifique vue sur Bogota (voir la photo de couverture). Trois options s’offrent à vous pour monter les 500m de dénivelé : Monter à pied (gratuit), prendre le funiculaire ou bien le téléphérique (19 000 Pesos aller/retour dans les deux cas). Il est déconseillé de monter à pieds seuls à la tombée de la nuit.

8 – Visiter le marché de Paloquemao

Assurément hors des sentiers battus, l’énorme marché de Paloquemao est l’endroit où les habitants de la ville et les restaurateurs viennent se fournir. Il y a bon nombre de vendeurs de fruits et légumes (on peut en acheter et en déguster sur place), des poissonniers, des bouchers, des vendeurs d’œufs, etc. Il est ouvert tous les matins. Pour s’y rendre, évitez d’y aller à pied depuis le centre historique, les quartiers traversés ne sont pas recommandés.

Vendeur de fruit au marché de Paloquemao
Vendeur d’œufs au marché de Paloquemao

Conclusion

Bogota a été pour nous un coup de cœur. Nous avons adoré nous balader dans les rues pour ressentir l’atmosphère et l’ambiance de la ville. Il y a finalement pas mal de choses à faire sur place, c’est parfait pour un weekend prolongé juste avant de prendre l’avion. Les visiteurs sont souvent rebutés par la météo de Bogota, en effet, il pleut tous les jours, mais nous avons eu de la chance car nous sommes passés entre les gouttes. Bref, c’est une ville que nous avons adorée.


LMSCOUP Nos coups de cœur

  • La gratuité des musées.
  • Le musée de l’histoire de la police, qui permet d’en savoir plus sur les célèbres barons de la drogue.
  • Le musée de Botero.
  • Le marché de las Pulgas à Usaquen.
  • L’ambiance sur la carrera 7 avec ses nombreux artistes de rue.

LMSDEC  Nos déceptions

  • L’insécurité lorsque que l’on sort des quartiers touristiques.

Informations utiles et conseils

Aller de l’aéroport au centre-ville

Pour prendre les bus à Bogota, il faut acheter une carte qu’il faut ensuite recharger. La carte coûte 3000 Pesos (1€) mais une carte pour 2 personnes suffit. Le prix d’un billet depuis l’aéroport vers le centre-ville est de 2200 Pesos.

Logement

Nous avons dormi à l’auberge de jeunesse Destino Nomada. 20 000 Pesos par nuit en dortoir, petit déjeuner inclus. L’hostel est sympa et convivial, il est situé à quelques centaines de mètres de la place principale dans le centre historique.

Un bon restaurant

« El mejor ajiaco del Mundo ». Comme son nom l’indique, c’est l’endroit parfait pour déguster un excellent ajiaco. Il est situé sur la calle 11 à deux pas de la place Bolivar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *