Le mont Bromo par Malang, l’alternative à Probolinggo

Après les deux merveilleux temples de Jogyakarta,  direction le Mont Bromo.  La route touristique habituelle pour arriver à Cemoro Lawang passe par Probolinggo. Cependant nous avons décidé de tenter un autre chemin

Déjà plus d’une semaine que nous sommes en Indonésie et nous nous sommes rendus compte d’une chose : le pays est splendide,  la majorité des gens adorables, mais dès qu’il s’agit de tourisme le harcèlement et les négociations sont sans fin.  Lorsque vous êtes touristes,  vous êtes considérés comme des porte-monnaies ambulants. Ils trouvent donc normal de multiplier les prix par 10. A force c’est usant.

Nous avons lu sur de nombreux forums et blogs que l’endroit où ce harcèlement est le pire est Probolinggo.  Les bus ne vous emmènent pas à destination mais devant des agences afin que vous achetiez des tours et ne repartent pas tant que vous n’ avez pas lâché.  Sans compter les arnaques si vous arrivez en train pour vous emmener jusqu’à la station de bus…  Épuisés à l’avance par toutes ces batailles,  nous avons cherché une autre porte d’accès et avons finit par trouver un autre mode plus rocknroll : le mont Bromo par Malang.

Cemoro Lawang depuis Malang: le parcours 

En toute honnêteté,  le passage par Probolinggo est bien plus simple : un bus depuis Yogyakarta à Probolingo puis un bemo jusqu’à Cemoro Lawang,  la porte d’entrée du Bromo. Notre trajet a été un peu plus complexe mais nous ne le regrettons aucunement.

Nous avons d’abord pris le train jusqu’à Malang,  au sud du Bromo.  Ce moyen de transport à Java est plutôt bon marché,  rapide et confortable. Arrivés à Malang à 4h du matin, nous trouvons un autre couple de français (Alice et Damien)  qui décident de nous accompagner dans notre périple. Première négociation de bemo pour aller à la gare routière de Arjosari.  Vous les reconnaîtrez facilement,  les bemos y allant ont tous une pancarte commençant par A.  Apres 15 minutes de négociations,  un bemo accepte de nous y emmener pour 20 000 IDR par personne.

Une fois à la gare routière,  mission « trouver un bemo en direction de Tumpang » enclenchée.  Nous demandons le prix à un local : 5000 IDR.  Sauf que pour nous,  c’est 50 000 IDR par personne ( x 10,  tarif spécial touriste…). Nous aurions pu facilement faire baisser si le conducteur avait été seul mais comme d’habitude un autre vient s’en mêler pour récupérer une commission et faire monter les prix.  Nous attendons,  discutons,  partons,  revenons… Bref au bout de 30 minutes le prix est passé à 20 000 IDR/ personne. Nous finissons par accepter.

Le chauffeur nous laisse près de la place du village de tumpang et nous avons à présent le choix entre 2 modes de transport pour rejoindre Cemoro Lawang : le 4×4 ou le scooter. Post-négociation,  le scooter nous est proposé à 120 000 IDR  par personne,  le 4×4 privatisé pour nous 4 à 150 000 IDR par personne.  Ayant lu que la route est plutôt délicate à certains endroits,  et étant avec nos sacs à dos,  nous avons opté pour le 4×4.

C’est à partir de ce moment là qu’il devient intéressant de passer par Malang plutôt que Probolinggo,  les paysages sont juste splendides.  Cela commence par de beaux points de vue sur la jungle et le passage près de plantations de choux puis le niveau monte d’un cran avec l’entrée dans le cratère.

La partie "jungle"
La partie « jungle »

L’entrée au Mont Bromo : un prix ahurissant

L’entrée au cratère est payant.  Il y a 4 ans c’était 25 000 IDR mais en un an le prix a bondi à 250 000 IDR quand ils se sont rendus compte du nombre de touristes y passant…  Le week-end le prix monte encore pour atteindre 320 000 IDR par personne !! Pour rejoindre Cemoro Lawang, en passant par Probolinggo,  pas de souci vous ne passerez pas par le cratère et ne paierez donc pas au moment du trajet. L’accès au cratère vous sera facturé plus tard,   quand vous souhaitez aller au Bromo. Par Malang,  il faut ruser un peu.  Dites à votre chauffeur de 4×4 que vous allez à Ngadas (dernier village avant le cratere)  comme cela au 1er péage ils vous laisserons passer gratuitement. Ensuite dites au conducteur d’aller à Cemoro Lawang. Il n’y a personne au deuxième péage et vous pourrez donc à nouveau traverser tranquillement.

Nous avons omis cette étape et cela a fait mal au portefeuille… Non pas que nous soutenons le fait de filouter mais c’est agaçant de voir à quel point ils abusent sur les prix.  A 50 000 IDR ou même 100 000 nous aurions volontiers payé mais là…d’autant que les locaux sont sensés payer 20 000 IDR l’entrée mais que bizarrement eux passent le péage sans se faire arrêter…  Bref petit coup de gueule.

Conclusion

Nous avons vite oublié notre déconvenue.  L’intérieur du cratère est surréel. L’entrée depuis le sud permet de traverser une zone dont la végétation ressemble beaucoup à la steppe. A partir de là le chauffeur nous a proposé de monter sur le toit pour mieux profiter de la vue et nous l’avons fait avec joie ! Le cratère est immense et nous donne l’impression d’être entouré de montagnes. Puis en arrivant à hauteur du Bromo,  la végétation disparaît et la zone devient lunaire. Vraiment superbe. Même si nous avons dû négocier de nombreuses fois, si c’était à refaire nous repasserions par Malang. Mais cette fois nous n’oublierions pas Ngadas.

La partie steppe
La partie steppe
Un 4x4, c'est aussi une bon promontoire
Un 4×4, c’est aussi un bon promontoire
Un paysage lunaire . Bromo par Malang
Un paysage lunaire

LMSCOUPCoups de cœur

  • La balade sur le toit du 4×4 pour traverser le cratère.
  • Les paysages parcourus.

LMSDEC   Déception

  • Être encore et toujours considéré comme un portefeuille sur pattes…

Information utiles et conseils

Nous avons payé 6,10€/personne pour  le trajet depuis Yogyakarta à Malang,  en classe exécutive et de nuit.

Prévoir une veste et de quoi se couvrir les yeux dans le train.  Ils mettent toujours l’air conditionné assez forte et n’éteignent pas les lumières.

Trouver d’autres backpackers à la sortie du train pour pouvoir négocier plus facilement et diviser les frais. Point bonus, c’est sympa de rencontrer d’autres voyageurs :D.

Ne pas oublier l’étape Ngadas. Vous n’êtes pas obligé d’aller réellement au village mais au moins jusqu’au péage,  c’est la direction que votre véhicule doit prendre.

2 idées sur “Le mont Bromo par Malang, l’alternative à Probolinggo

  1. Merci pour votre blog et les informations que je lis avec plaisir. Nous partons dans 2 mois à trois pour l’Indonésie et devrions
    passer la nuit du 5 au 6 février 2018 à Malang et être au Bromo (si nous pouvons atterrir à Denpasar!) le 6 avec ascension le 7 à
    l’aube.
    Je retiens que notre but est Ngadas!
    Fred
    P.S.: Aviez-vous un hébergement à Cemoro Lawang et qu’en pensez-vous?

    1. Bonjour,
      Merci pour vos encouragements 🙂
      A Cemoro Lawang, nous avons dormi dans un logement trouvé sur place au dernier moment. Malheureusement je ne me souvient plus du nom, mais je me rappelle qu’il y avait beaucoup de choix.
      N’hésitez pas comparer et négocier le prix ! 😉
      Bonne visite de l’Indonésie.
      Guilhem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *